#JusticePourJulie : Contre un déni de justice, rassemblement demain 14h30 !

Communiqué de presse des effronté-es
6 février 2021

#JusticePourJulie

 

Contre un déni de justice :
Rassemblement demain 14h30 !
Place Saint-Michel et dans 19 autres villes

détail en bas de page

#JusticePourJulie, violée entre 13 et 15 ans par 20 pompiers. 

Parce que seulement 3 des 20 violeurs sont actuellement mis en cause, non pour viols sur mineure mais pour « atteintes sexuelles sur mineure de moins de 15 ans », car les 17 autres ne connaissaient soi-disant pas l’âge de Julie alors qu’ils la connaissaient pour des crises qu’elle avait faites au collège.

Parce que ce que sous-entend la déqualification des viols en atteintes sexuelles (Julie aurait consenti à ces actes) est intolérable.

Parce que la justice n’a pas été capable de caractériser la contrainte de 20 adultes envers une enfant de 13 à 15 ans dont ils connaissaient l’état de particulière vulnérabilité puisqu’ils sont intervenus pas moins de 130 fois auprès d’elle pour des crises de tétanie et de spasmophilie. Par ailleurs, ils reconnaissent avoir menti pour se couvrir et leurs propos parlent d’eux-mêmes.

Parce que l’interrogatoire de Julie qui a été mené par la brigade des mineurs de Créteil est un honteux ramassis de culture du viol, parce que leurs questions, dont la tournure et les mots glacent le sang, étaient faites pour orienter les réponses de Julie, parce qu’il s’agissait d’un entretien à charge pour elle, à décharge pour les violeurs. Les policiers ont ainsi infligé une violence psychologique extrême à une enfant qui venait porter plainte et croyait trouver du secours auprès d’eux.

Parce que la pseudo-expertise rendue par Paul Bensussan est un odieux condensé de poncifs patriarcaux, dont la justice devrait être aujourd’hui entièrement débarrassée, et qui continuent pourtant de plomber des procédures, et de faire des victimes les soi-disant complices de leurs propres souffrances, leur infligeant une deuxième peine et les frappant de honte.

Parce que la décision qui en est résultée est un déni de justice pur et simple, nappé de stéréotypes sexistes garantissant l’impunité des 20 violeurs.

Nous serons avec le collectif  #JusticePourJulie, demain 14h30 Place Saint Michel, non loin du palais de justice,  pour exiger que les actes des agresseurs de Julie soient requalifiés de viols aggravés – en réunion, par personne ayant autorité, sur mineur-e de moins de 15 ans. Nous exigeons que les 17 autres pompiers soient également renvoyés devant une cour d’assise pour viols aggravés.

La cour de cassation se réunit le 10 février prochain pour étudier l’affaire. Nous exigeons la justice, pour Julie.

Contact presse :
Claire Charlès : 07 60 36 38 29

 

Informations pratiques :
Dimanche 7 février à 14h30

Paris, Place Saint-Michel

Mais aussi :

Une réflexion sur “#JusticePourJulie : Contre un déni de justice, rassemblement demain 14h30 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s