Amendement “UNEF” : Jusqu’où iront-ils ?

Communiqué de presse des effronté-es
3 avril 2021

Amendement “UNEF” :
Jusqu’où iront-ils ?

Dans le cadre de la loi dite “Séparatisme”, ou loi “visant à renforcer les principes de la République”, le Sénat a voté à l’unanimité jeudi soir un amendement, dénommé “amendement UNEF” et présenté par les sénateurs Républicains, qui prévoit la dissolution des associations qui organisent des réunions en non-mixité raciale, soit des groupes de paroles où des personnes s’expriment sur le racisme qu’elles vivent.

L’escalade de nos dirigeants dans la stratégie bien connue de « chasser sur les terres de l’extrême-droite » peu avant les élections présidentielles a définitivement eu raison… de toute raison.

L’opportunisme politique est évident, le fait de mettre au premier plan médiatique et politique des sujets dits de “diversion” est une technique bien connue. Mais d’une part cet opportunisme ne saurait être la seule cause de ces lois racistes et liberticides, qui ont un ancrage raciste profond chez les décideurs. D’autre part, quelle qu’en soit l’origine, elle ne change rien au résultat : un racisme totalement décomplexé qui s’exprime de plus en plus depuis des mois dans la sphère politico-médiatique, alimenté et légitimé par les décisions gouvernementales qui s’enchaînent. Tout cela est très, très grave. Les conséquences immédiates sont évidentes : le cyberharcèlement raciste et sexiste que subit Mélanie Luce, Présidente de l’UNEF, en est une. Entend-on quiconque au gouvernement pour s’en émouvoir et rappeler que le harcèlement sur un support numérique est passible de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende ? Non.

Ce que disent les sénateur-ices :

« Cet amendement propose de faire évoluer les conditions de mise en application de l’article L. 212-1 du code de sécurité intérieure pour permettre la dissolution d’associations racistes et dangereuses pour l’intérêt général. En réponse aux réunions non-mixtes, c’est-à-dire interdites aux « blancs », organisées par l’UNEF, nous devons agir. L’état du droit positif ne permettait pas de sanctionner cette démarche déplorable et intolérable, cet amendement propose de combler cette lacune. »

Outre la mention grossière d’un pseudo “racisme anti-blanc”, et comme le disent les représentant-es de l’UNEF, aucune de leur réunion n’est “interdite” à qui que ce soit. Simplement, quand un groupe de parole se forme autour de personnes qui ont un même vécu, les personnes non concernées respectent en général d’elles-mêmes cet espace d’expression.

Par ailleurs, qui aura jeté un œil au sénat, composé de personnes blanches (et majoritairement d’hommes), appréciera l’ironie d’un tel amendement.

Mais plus sérieusement, le gouvernement porte actuellement la lourde responsabilité de la validation et de la banalisation de discours racistes, souvent islamophobes – le Sénat vient également de voter l’interdiction du port du foulard par les mères accompagnatrices scolaires –, suscitant peu d’indignations sinon des associations et militant-es antiracistes. C’est par cette banalisation d’un racisme qui s’exprime à visage découvert que nos dirigeants font monter toujours un peu plus le vote RN, car comme on le sait, l’électorat d’extrême-droite préfère toujours l’original à la copie.
Et en attendant, des milliers de citoyen-nes en souffrent au quotidien, avec la bénédiction de l’Etat, qui à l’inverse ne met rien en place pour lutter contre le racisme, et laisse les étudiant-es dans la plus grande précarité, avec des associations qui doivent se débrouiller seules : l’UNEF organise des distributions alimentaires, pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale.

Contact presse :
Claire Charlès : 07 60 36 38 29

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s