#6 Menstruelle : Féminisme et Antiracisme

#6 Menstruelle : Féminisme et Antiracisme

***** ÉVÉNEMENT COMPLET *****
 
ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE MAIS INSCRIPTION SUR BILLETTERIE INDISPENSABLE, 30 PARTICIPANT-ES MAXIMUM (protocole sanitaire).
 
L’association Les effronté-es est intersectionnelle, c’est-à-dire qu’elle intègre dans son logiciel d’analyse des problématiques autres que le féminisme, comme le racisme, ou encore les LGBTphobies. Nous pensons qu’on ne peut appréhender certaines questions sans prendre en compte, et de façon systématique, le point de vue et l’expérience des personnes frappées de plusieurs oppressions à la fois, et que la prise en compte de ces différentes oppressions est indispensable à tout décryptage des sujets qui touchent directement ces personnes. Nous croyons profondément à la convergence des luttes, mais pas à un pseudo universalisme qui prétendrait inclure tout le monde alors qu’il est profondément exclusif dans les faits : très majoritairement blanc, masculin, cisnormé et hétéronormé. Nous pensons donc que le féminisme se doit d’être un mouvement intersectionnel, qui soutient et intègre d’autres combats : droits des personnes trans, non-binaires et intersexes, lesbiennes et gays, antiracisme…
 
La période actuelle a vu (re)naître un large soulèvement des personnes ciblées par le racisme, qui met au jour des concepts jusqu’à lors réservés aux milieux militants ou concernés, comme le privilège blanc, expression largement diffusée dans la presse récemment, et qui fait tant polémique : car le vieux monde se défend vertement pour maintenir ses avantages, en prétextant la défense de la cohésion sociale. De surcroît, le féminisme est souvent instrumentalisé à des fins racistes, ce que nous combattrons toujours farouchement.
 
Au regard de cette actualité, nous avons voulu faire le point sur ces questions :
 
Qu’est-ce que l’intersectionnalité, et de quels mouvements est-elle née ?
 
Pourquoi sommes-nous pour un féminisme intersectionnel ?
 
Pourquoi contestons-nous le terme de communautarisme ?
 
De quelle façon intégrer l’antiracisme dans la pensée féministe, et surtout, hors des postures, comment poser des actes clairs et forts en ce sens, par exemple en prenant position sur des questions d’actualité, celle-ci ayant, par la voix des politiques et particulièrement depuis le remaniement, un goût fascisant qui nous révolte.
 
Pour un féminisme résolument antiraciste !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s