CP: #MeToo survivra à toutes les polémiques qui veulent nous faire taire !

#MeToo survivra à toutes les polémiques qui veulent nous faire taire !

 


FRANCE-WOMEN-POLITICS-HARASSMENT-SEXISM

(Photo credit should read BERTRAND GUAY/AFP/Getty Images)

Récemment, des révélations ont été faites concernant Asia Argento. Elle aurait payé Jimmy Bennet pour qu’il garde le silence sur l’agression sexuelle qu’elle lui aurait fait subir.

Les effronté-es déplorent que l’éventuelle agression sexuelle d’un homme par une femme ait été instrumentalisée par certains pour décrédibiliser la parole des femmes victimes de viols et d’agressions sexuelles.

D’abord, rappelons que les associations féministes sont en ce moment mobilisées sur le thème de la lutte contre la pédocriminalité, comme en témoigne notre récente tribune collective. On ne peut nous faire le procès d’un quelconque désintérêt pour la question. Nous ne pouvons qu’être sensibles à ce qui peut concerner la place des enfants stars dans le monde du cinéma, et dans n’importe quelle sphère de la société où ils-elles sont en situation de vulnérabilité.

En revanche, les agressions sexuelles des femmes à l’encontre d’hommes restent des exceptions qui confirment la règle. Si elles doivent être prises en compte et ne pas rester impunies, elles ne découlent pas du même contexte social et ne doivent pas être instrumentalisées pour tenter de faire taire les autres victimes. Les hommes victimes de viols ou d’agressions sexuelles ne sont pas des tokens pouvant être brandis par les misogynes pour justifier, relativiser ou mettre en doute les viols dont sont victimes les femmes. De fait, les hommes, en tant que groupe social, ne vivent pas avec la peur d’être victimes d’un viol de la part d’une femme, ou de recevoir des propositions de nature prostitutionnelle pour avoir telle place ou tel rôle, en échange d’un rapport sexuel non désiré, c’est-à-dire d’un viol.

#MeToo a vu des milliers de femmes se saisir des réseaux sociaux pour témoigner de la réalité des violences sexuelles et sexistes qu’elles subissent au quotidien. Une prise de pouvoir par la base qui acte enfin le caractère massif de ces violences, et qui ne peut être entâché par le cas individuel de l’une d’elles, du fait de son statut de personnalité médiatisée. Pour les effronté-es, cette affaire ne change rien à la réalité des centaines de viols dénoncés par les femmes, et du caractère sexiste de ceux-ci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s