CP: Maryam Pougetoux : soutien aux femmes victimes des mêmes campagnes de cyberharcèlement

Communiqué de presse des effronté-es


Maryam Pougetoux : soutien aux femmes victimes des mêmes campagnes de cyberharcèlement


Les effronté-es dénoncent la nouvelle manœuvre du Printemps Républicain qui, après la chanteuse Mennel, a cloué au pilori Maryam Pougetoux, responsable syndicale de l’UNEF à l’université Paris IV.

Maryam Pougetoux ne faisait qu’exercer son rôle de représentante de son syndicat en s’exprimant publiquement sur la loi ORE. Son seul « tort » était de porter un voile, la loi autorisant les signes religieux à l’université et n’en privant pas les étudiant-es engagé-es. Maryam Pougetoux a aussitôt subi une avalanche d’insultes et de menaces sur les réseaux sociaux, d’attaques virulentes d’une grande partie de la classe politique, à gauche, à droite, comme à l’extrême droite. Son numéro de téléphone a été divulgué sur internet. Charlie Hebdo lui a infligé une caricature nauséabonde à sa Une. Même la Secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a participé à l’acharnement collectif, alors même qu’elle est entrain de défendre un projet de loi renforçant la répression du cyberharcèlement.

Les effronté-es dénoncent fermement cette campagne haineuse et lui apportent tout notre soutien et notre sororité !

Mêmes cibles, mêmes méthodes.

Comme d’habitude, la fachosphère ne supporte pas de voir une femme voilée exercer son art ou sa parole publique, que ce soit en tant que chanteuse ou que militante engagée. En revanche, ça ne dérange personne de voir des femmes de ménage voilées traverser les couloirs de nos entreprises avec un chariot de produits ménagers ou se déplacer chez des particuliers, tant qu’elles restent à la place qu’on leur a implicitement assigné.

Accusée de mélanger discours politique et religieux, rappelons que Maryam Pougetoux n’a jamais évoqué sa religion ou exprimé des avis contraires aux valeurs féministes. Elle a même précisé qu’elle adhérait totalement aux valeurs de l’UNEF, sinon on se demande bien comment on lui aurait confié ce rôle de responsable syndicale. Visiblement, cela n’a pas suffit à ceux qui instrumentalisent la laïcité et le féminisme à des fins de persécution des musulman-es. Étonnamment, nous n’avons jamais entendu le printemps républicain s’offusquer des déclarations d’Emmanuel Macron appelant « les catholiques à s’engager politiquement » dans une volonté de réparer un « lien abîmé entre l’Église et l’État ». Deux poids, deux mesures ?

Les effronté-es s’insurgent contre ce ciblage de plus en plus récurrent de la place des femmes voilées dans l’espace public. Quand elles ne prennent pas part aux débats citoyens, on leur reproche un prétendu repli communautaire. Quand elles y prennent part, on les accuse d’être dans une démarche prosélyte au nom de l’islam politique par pur préjugé, sans pouvoir citer les propos des intéressées. En vérité, on veut juste les réduire au silence et les renvoyer à la sphère privée, loin des plages, des scènes artistiques ou de l’engagement citoyen… Sans doute pour mieux leur permettre de tracer un chemin d’émancipation ?

Les effronté-es réaffirment leur attachement aux luttes féministes, contre toutes les formes d’oppressions patriarcales, pour la séparation des Églises et l’État, qui n’est absolument pas remise en cause ici. Nous n’acceptons pas qu’une partie de la population soit attaquée du fait de choix personnels. Le principe de laïcité et la défense des droits des femmes ne peuvent être synonyme d’exclusion et de persécution. Le féminisme consiste justement à ne pas faire honte, juger les choix vestimentaires des femmes, les pousser à se justifier ou les soumettre à l’aval des hommes. Quel recul !

Contact : Marianne Audran : 06 76 88 80 33

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s