PÉTITION – FORMEZ la police contre le harcèlement de rue !

FORMEZ la police contre le harcèlement de rue !

>> SIGNEZ LA PÉTITION (déjà + de 50 000 signataires !!!)

kWkmnAwmnASrEYo-800x450-noPad

PAR FATIMA BENOMAR – CO-PORTE-PAROLE DE L’ASSOCIATION « LES EFFRONTÉ-E-S »

Je suis INDIGNÉE !

Ce mardi 13 juin vers 14h50, je sortais de la Mairie de Paris quand, en traversant le parvis de l’Hôtel de ville, un jeune homme s’est approché de moi.
– Bonjour. Tu fais quoi dans la vie ?
– Pardon, on se connaît ?
– Non, justement, c’est pour mieux te connaître.
– Désolée, je ne suis pas intéressée.

Il s’est arrêté, puis, quand je l’ai devancé d’une dizaine de pas, s’est écrié : « Et cette fois-ci, tu baisses ton t-shirt et tu t’habilles autrement ! »

J’ai répondu encore plus fort : « Je m’habille comme je veux ! »

Il m’a alors hurlé plusieurs insultes dessus, dont « Je baise ta mère ! » sous le nez de trois policiers, postés à l’entrée de la Mairie.

Je les ai interpellé afin qu’ils fassent quelque chose. Ils ont éclaté de rire.

Quand le jeune homme a hurlé l’insulte à propos de ma mère, j’ai marché à grands pas vers lui en lui demandant de répéter ce qu’il venait de dire. C’est alors que l’un des policiers m’a intercepté en me disant d’un air sévère : « C’est bon, vous rentrez chez vous maintenant ! »

Abasourdie, je lui ai dit qu’ils venaient de prendre en flagrant délit un cas de harcèlement de rue, doublé d’une avalanche d’insultes. Deux d’entre eux ont éclaté de rire en disant quelque chose comme « Ouais, c’est ça, du harcèlement de rue » tandis que face à mon indignation, l’autre m’a hurlé dessus « Eh oh, tu te calmes ! »

Je les ai informé que j’étais co-porte-parole d’une association féministe et que je sortais justement d’une réunion avec le Cabinet de Mme Hélène Bidard, Adjointe à la Maire de Paris chargée des questions relatives à l’égalité femmes-hommes. Un peu décontenancés, deux d’entre eux se sont lentement dirigé vers leur camionnette, dont j’ai photographié le numéro d’immatriculation.

À aucun moment ils ne se sont adressé ni n’ont interpellé le harceleur, qui n’a pourtant jamais quitté la place, sinon à la toute fin.

DE QUELLE FORMATION DES PROFESSIONNEL-LES NOUS PARLE-T-ON CONTRE LE HARCÈLEMENT DE RUE?
Si j’avais été une passante lambda, j’aurai subi à la fois le harcèlement de rue, les injures du harceleur et une seconde humiliation de la part de la police qui est censée me protéger, et serais rentrée chez moi, tête baissée.

Par ailleurs, le conseil de la Mairie de Paris, Mairie face à laquelle s’est déroulée toute la scène, sans doute filmée vu le prestige du lieu, s’est récemment repositionnée contre le harcèlement de rue, ainsi que la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Mme Marlène Schiappa.

Je leur demande qu’on puisse retrouver ces policiers grâce aux photos et aux informations dont je dispose (lieu, horaire, numéro d’immatriculation de leur véhicule), les sanctionner ou au moins les sensibiliser afin qu’ils se comportent différemment et surtout qu’ils soient informés, car ils avaient vraiment l’air de ne trouver rien de répréhensible dans toute cette scène… si ce n’est ma réaction !

Cette pétition sera remise à:

  • Marlène Schiappa
  • Préfecture de police
  • Anne Hidalgo
  • Hélène Bidard

>> SIGNEZ LA PÉTITION (déjà + de 49 000 signataires !!!)

Faites tourner ces deux articles témoignages :

>> Sur LCI

>> Sur RMC

>> France Info

Et ces deux vidéos :


LCI, France Inter, RMC, BRUT., France Info : Tout le monde en parle sauf la Secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes ?

15 juin 2017 — Mme Hélène BIDARD, Adjointe à la Maire de Paris chargée de l’égalité femmes-hommes, a écrit au Préfet de Police de Paris pour, je la cite, « l’informer de cet incident grave et lui signifier que je serai attentive aux suites exemplaires qui seront données à cette affaire. Je lui ai également demandé quelles étaient les mesures que la préfecture de police envisageait de mettre en œuvre pour rappeler aux agents qu’ils se doivent d’intervenir face à du harcèlement de rue. »

J’espère que la Préfecture de Police réagira et fera un rappel à l’ordre à ces trois policiers, afin qu’ils y réfléchissent à deux fois, si la situation se repose, avant d’humilier (une seconde fois) la victime et de laisser le harceleur tranquille. Je demande aussi à pouvoir les rencontrer pour que l’on discute du scénario violent qu’ils m’ont imposé (se retourner contre moi, plaisanter, me demander de partir) et du scénario « B » (comme Bon) à mettre en œuvre la prochaine fois.

Pour rappel, la Mairie de Paris a réalisé l’année dernière une campagne contre le harcèlement de rue, qui exhortait les victimes et les témoins à réagir contre le sentiment d’impunité des auteurs. Le rôle de la police pour sanctionner et rappeler la loi est primordial. D’ailleurs cette campagne invitait à composer le 17 en cas de menace, de risque de violence ou d’agression.

Marlène Schiappa, Secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes, a souvent communiqué sur les réseaux contre le harcèlement de rue… en théorie. J’aimerai qu’on passe de la théorie à la pratique, mais je n’ai toujours pas de nouvelles de Mme Schiappa.


Merci de l’interpeller Mme Schiappa sur Twitter

Modèle de Tweet :

Bonjour @MarleneSchiappa, vous êtes publiquement engagée contre le harcèlement de rue : une réaction à cela ? http://rmc.bfmtv.com/emission/j-ai-ete-insultee-devant-des-policiers-qui-ont-eclate-de-rire-il-faut-les-former-au-harcelement-de-rue-1194987.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s