« Ni sexisme ni racisme ! » par l’effrontée Claire Poursin

À propos de l’affaire des harcèlements de rue dans les quartiers La Chapelle / Pajol à Paris, les effronté-e-s sont très touchées de voir les candidats aux législatives LR (Les Républicains) s’intéresser soudain à notre triste sort, eux que l’on a si peu entendu le 25 novembre dernier, Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Lundi dernier, les effronté-e-s ont assisté au Conseil municipal du 18ème arrondissement de Paris. Juste après avoir expliqué qu’il fallait créer une police municipale pour gérer les migrants et lutter contre le harcèlement de rue (??), le candidat aux législatives LR, Pierre-Yves Bournazel, sortait pour être interviewé par les médias à l’entrée de la Mairie. Pendant ce temps, l’autre candidate LR, Babette de Rozière, appelait à un rassemblement contre… l’obscurantisme (??). Le lien avec la choucroute ?

Les effronté-e-s le confirment, 100% des femmes ont déjà été harcelées dans la rue ou dans les transports en commun. Les féministes ont dénoncé ces phénomènes bien avant l’arrivée des migrants ou des vendeurs à la sauvette, qui sont d’ailleurs plus souvent occupés à gagner leur pain qu’à harceler d’éventuelles clientes.

La Mairie de Paris a lancé, il y a quelques mois, une campagne contre le harcèlement de rue. C’est un bon début et beaucoup reste à faire. Mais les effronté-e-s déplorent que cette cause importante soit récupérée par ceux qui s’opposent à la présence des migrants plutôt que par des partisans sincères de l’égalité femmes-hommes dans l’espace public. Nous restons lucides et incrédules face à cette tentative de stigmatisation des étrangers histoire de dédouaner les hommes blancs et/ou ayant un statut social privilégié et de réaliser un happening de campagne raciste.

Nous encourageons plutôt ces féministes de la dernière heure à balayer devant leur porte. En effet, le parti Les Républicains n’a investi que 39% de candidates aux élections législatives de juin 2017 et sont le plus mauvais élève des partis politiques. N’est-ce pas un meilleur objectif « Républicain » de défendre le principe d’Égalité à l’Assemblée que de bafouer celui de la Fraternité ?

Rappelons aussi que la Présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse a interrompu le programme de formation des étudiant-es travailleur-ses sociaux sur les violences sexuelles, diminué de plus de la moitié son soutien financier aux actions en faveur de l’égalité femmes-hommes et de 30% le soutien financier de la Région au Centre Hubertine Auclert !

Quant aux groupes LR, ils ont systématiquement voté contre tous les projets de délibération sur le genre et l’espace public au Conseil de Paris ou dans les conseils d’arrondissements qui ont, entre autres, lancé des marches exploratoires contre le harcèlement de rue.

Par Claire Poursin, membre du Bureau des effronté-e-s

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s