Soutien à Jacqueline Sauvage

SIGNEZ LA PÉTITION

« Chère Jacqueline,

Lorsque j’ai appris votre condamnation à dix ans ferme pour le meurtre d’un mari qui vous a battue et violée pendant plusieurs décennies, vous et vos filles, j’ai ressentie une indignation d’une rare violence.

Je me suis dit que décidément, dans ce pays, il n’y avait pas de justice consciente des violences faites contre les femmes.

Je suis atterré-e que le dernier recours qui vous reste soit une grâce présidentielle.

On vous reproche de vous être fait justice vous-même. Mais notre société le fait-elle ? Connait-elle les mécanismes des violences faites aux femmes ? Un monde d’isolement, de terreur et de silence ? Savent-ils, au gouvernement, au palais de justice, ce que c’est que le phénomène d’emprise ? Connaissent-ils le manque affolant de structures d’accompagnement et d’hébergements d’urgence ?

Entre 2007 et 2012, vous êtes passée aux urgences quatre fois. Pourquoi personne n’a rien dit ? Pourquoi personne n’a rien fait ?

Tout votre entourage, vos voisins et vos filles ont témoigné en votre faveur et contre votre bourreau à la barre. «Tout le monde savait».

J’ai appris que votre mère elle-même était battue par son mari. Vous n’êtes pas un cas isolé. C’est un fait de société qui existe malheureusement partout dans le monde et qui s’appelle « patriarcat » !

Nous sommes toutes concernées. En France, une femme sur dix âgée de 20 à 59 ans subit des violences conjugales. En 2014, 134 femmes ont été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints. Et combien sont dans la tombe jusqu’aux chevilles, aux genoux ou au cou, mais ne sont pas encore mortes ? Une femme sur dix en France !

Ça suffit ! Nous réclamons une meilleure formation des professionnel-les de la justice et de la police à ces phénomènes, la reconnaissance légale du féminicide, des programmes ambitieux d’éducation contre le sexisme à l’école.

Nous réclamons des moyens pour lutter contre ce fléau dont on ne parle distraitement qu’une fois par an, le 25 novembre, journée internationale contre les violences faites aux femmes, alors que l’une de nous tombe tous les deux jours et demi.

Chère Jacqueline, nous voulions vous dire aussi que vous n’êtes pas seule, vous souhaiter aussi bon courage, vous dire que nous restons mobilisées afin que vous ne subissiez pas la double peine qu’on vous a réservée. »


  • Vous pouvez lui envoyer des mots pour l’encourager à cette adresse :

Centre pénitentiaire Orléans Saran RD702 Les Montaubans 4024 ancienne route de Chartres 45770 Saran

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 réflexions sur “Soutien à Jacqueline Sauvage

  1. Madame, vous êtes une femme courageuse ! comment peut- on vous condamnez? vous avez déjà purgé votre peine aux cotés de ce monstre . La justice est inhumaine ! j’ai honte de ce verdict .

    J'aime

  2. pourquoi une telle emprise ? et une telle solitude , comment se fait il que l indifference , l ignorance , l absence des autrespuissent exister ? plus jamais ça

    J'aime

    1. les hommes de loi ne connaissent pas la détresse de cette situation et ne peuvent pas comprendre quel acte de courage a eu cette femme qui a certainement sauvé d’autres personnes de la violence de son mari. c’est un acte vraiment plus honorable que de partir en guerre et de former des soldats à tuer.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s