CP: un nouveau monde d’égalité et de justice climatique !

Communiqué des effronté-e-s / 16-11-2015
Les effronté-e-s, endeuillées, veulent un nouveau monde 
d’égalité et de justice climatique !

 

Les effronté-e-s sont, comme toutes et tous les amoureux de la liberté, blessées et meurtries par les attentats qui ont frappé Paris, sa jeunesse, là où il fait bon vivre, les salles de concert, les salles de sports, les terrasses. Nos pensées émues à toutes celles et ceux qui ont perdu des êtres chers.

Notre critique sévère du fanatisme religieux, notre attachement viscéral à la laïcité, à la justice, à l’égalité femmes-hommes tant honnie par nos ennemis qui nous frappent comme ils frappent les sociétés kurdes aux ambitions progressistes et féministes, se trouvent renforcés dans ce moment.

Nous espérons très fort que les deux manifestations auxquelles nous appelions, le samedi 21 novembre contre les violences faites aux femmes, et le dimanche 29 novembre pour le climat, pourront se dérouler avec l’aval du gouvernement et des préfets, car les messages quelles portent sont au centre des problématiques qui nous agitent.

Nous voulons un monde meilleur, un nouveau monde, débarrassé des névroses patriarcales qui, haïssant les libertés des femmes, les maltraitent comme le fait Daesh dans tous les territoires qu’il agresse, qu’il transforme en esclaves sexuelles, en marchandises, en femmes soumises au diktat religieux et masculin.

Nous voulons un nouveau monde de paix, et comme on le sait, les exigences de la société productiviste, les logiques capitalistes et les guerres impérialistes pour s’accaparer les ressources pétrolières polluantes, portent la guerre et nous entrainent dans des enchainements de violences.

La COP21 qui doit se dérouler du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris ne peut se passer de la liberté d’expression de la société civile et des associations féministes qui contribuent aux propositions d’alternatives, vue la place spécifique qu’occupent les femmes dans ces problématiques. Elles sont en effet les premières affectées par les impacts du changement climatique (sécheresses parce qu’elles ont le rôle d’aller chercher l’eau dans plusieurs pays ; migrations car elles sont exposées à de multiples violences spécifiques, etc).

Plus que jamais, les effronté-e-s ont des fourmis dans les pieds pour se battre au nom de nos valeurs, et nous espérons bien fort que l’état d’urgence ne nous privera pas des pavés de Paris, qui nous sont si chers et dont nous voulons tenir la tranchée.

Contact : Fatima Benomar / 0675866131

11230795_10153747217233069_2059571432758280350_o

Photos de Patrice Gravoin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s