CP : PROSTITUTION : Much censure au Maroc !

Communiqué de presse des efFRONTé-e-s – 1er juin 2015

PROSTITUTION : Much censure au Maroc !

Nabil Ayouch, réalisateur du film « Much Loved » et Loubna Abidar, actrice jouant le rôle d’une personne prostituée, se sont attirés les foudres du gouvernement conservateur marocain dominé par le parti islamiste PJD, composé de 32 hommes et de six femmes.

Les autorités marocaines ont, ni plus ni moins, interdit toute projection sous prétexte d’outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine, avant même que soit déposée la demande d’autorisation de diffusion. Les membres de l’équipe du film sont également victimes de menaces de mort de la part d’extrémistes religieux.

N’ayant pu voir le film, les efFRONTé-e-s ne peuvent porter de jugement ni sur le fond de leur analyse du système prostitueur ni sur la forme de l’œuvre. Cependant, nous tenons à exprimer notre totale solidarité avec Nabil Ayouch et Loubna Abidar en dénonçant la censure d’un phénomène extrêmement grave au Maroc, ainsi que ces méthodes haineuses inacceptables.

Le cheikh salafiste Hammad Al- Kabbaj a même menacé le réalisateur sur sa page Facebook avant de retirer le post : « J’appelle en ma qualité de citoyen marocain à traduire en justice cet homme parce qu’il porte gravement atteinte aux mœurs et à l’intégrité morale des Marocains. J’appelle aussi au lancement d’une vaste campagne nationale pour réclamer au gouvernement l’interdiction de ce film ordurier »

Cacher les problèmes sociaux et patriarcaux, notamment la traite des êtres humains, n’a jamais permis de les résoudre. Il serait plutôt salutaire d’ouvrir les yeux et de prendre conscience des mécanismes des sociétés qui alimentent le système prostitueur, afin d’y apporter des solutions concrètes et d’être solidaires de toutes les femmes du monde entier qui en subissent les conséquences.

Les efFRONTé-e-s souscrivent à la déclaration de Nabil Ayouch pour qui « la prostitution est autour de nous et au lieu de refuser de la voir, il faut essayer de comprendre comment des femmes qui ont eu un parcours difficile ont pu en arriver là ».

Les efFRONTé-e-s défendent un modèle abolitionniste du système prostitueur qui pénalise les clients, et jamais les personnes prostituées, considérées comme des victimes du système prostitueur.

Contact : Lucas Gomez – 06.75.87.71.99

4803631_maxresdefault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s