CP : Citoyenneté des femmes :70 bougies qui tremblent encore

Communiqué de presse des efFRONTé-e-s / 29 avril 2015

Citoyenneté des femmes :
70 bougies qui tremblent encore

Les efFRONTé-e-s fêtent aujourd’hui, avec toutes les femmes françaises, le 70ème anniversaire de leur droit de vote, et la reconnaissance de leur citoyenneté.

Il y aurait beaucoup à dire sur la longue histoire de l’éviction des femmes de la citoyenneté. Cette anomalie aura même réussie à entacher l’histoire de la Révolution Française et des Lumières, où la question de la libération des femmes est une zone d’ombre. Les révolutionnaires de 1789 ne disaient-ils pas que le pouvoir ne devait plus appartenir à telle caste ? Que la Nation était une collectivité de citoyens libres dotés de droits ? Qu’un nouvel ordre devait s’élever contre l’arbitraire ? Que tout citoyen devait pouvoir s’émanciper de la place que la société lui a donné ?

La célèbre Olympe de Gouges avait d’ailleurs réclamé cette reconnaissance des droits des femmes, en soulignant que si ces dernières pouvaient monter sur l’échafaud, elles devaient pouvoir monter sur la tribune. De rares députés appuieront ses doléances, notamment le girondin Condorcet, qui affirmera en 1790 qu’il ne pouvait y avoir de vrai suffrage universel dont les femmes seraient exclues.

Quelques années plus tard, le Code civil Napoléonien tranchera le débat dans son article 1124 : « Les personnes privées de droits juridiques sont les mineurs, les femmes mariées, les criminels et les débiles mentaux. »

C’est au terme de longues batailles, notamment portées par les suffragettes, que les femmeson arraché leur droit de vote au Royaume Uni en 1928, après la Nouvelle Zélande, l’Australie, la Finlande, la Norvège, le Danemark et la Suède. les efFRONTé-e-s rendent hommage à ces grandes figures de la lutte pour l’universalité des droits, Hubertine Auclert, Milicent Fawcet, Emmeline et Christabel Pankhurst, Annie kenney, Emily Davison ou encore Kate Sheppard.

En France aussi, leur lutte aura offert l’un des plus beaux cadeaux à la République en doublant le nombre de ses citoyens. Et c’est à la reconnaissance de cette citoyenneté que les femmes purent revendiquer ensuite des droits fondamentaux, comme celui de travailler sans l’autorisation du mari en 1965, ou de disposer de leurs corps via l’accès à la contraception puis à l’avortement.

Souvenons-nous aussi de toutes ces affiches qui infantilisaient les femmes et présentaient les suffragettes comme des mégères dont les maris se déviriliseraient, si elles venaient à conquérir ce droit de vote et d’éligibilité.

Hélas, quinze ans après la loi sur la parité en France, on ne compte que 27% de femmes à l’Assemblée Nationale, et que 24% de femmes au Sénat. Les Partis n’hésitent pas à donner aux femmes les circonscriptions perdantes, ce qui leur permet à la fois d’éviter toute sanction, et de réserver les places réelles de députés aux hommes. Quant aux survivantes qui accèdent aux responsabilités, elles ne cessent d’essuyer les humiliations sexistes. Cécile Duflot sera sifflée en pleine Assemblée Nationale pour avoir osé prendre la parole en robe. Laurent Fabius rétorquera à la candidate aux présidentielles Ségolène Royal « Qui va s’occuper des gosses ? ». Quant au député UMP Franck Keller, il twittera une photo en mini-jupe de Najat Vallaud-Belkacem en écrivant : « Quels atouts NVB a utilisé pour convaincre Hollande de la nommer à un grand Ministère ? »

Les efFRONTé-e-s militent pour que la parité devienne une réalité via une réforme du scrutin avec la proportionnelle intégrale sans seuil et l’application de la parité pour les législatives y compris lors des scrutins uninominaux.

Contact : Fatima Benomar – 06 75 86 61 31

affiche1 Affiche

Une réflexion sur “CP : Citoyenneté des femmes :70 bougies qui tremblent encore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s