La liberté d’expression, un concept sans entraves ?

La liberté d’expression, un concept sans entraves ?

Suite à notre dénonciation du groupe de musique « Viol » qui devait se produire à Paris, et de sa chanson du même nom, certains de nos contradicteurs ont défendu une certaine conception de la liberté absolue d’expression, ont hurlé à la censure, ou ont objecté l’argument sempiternel du second degré.

D’autres, plus virulents, nous ont adressé leur prose sexiste, anti-féministe et/ou lesbophobe sur notre boite mail et se sont abruptement indigné sur notre page facebook.

mail

Il nous a donc semblé salutaire de mettre quelques points sur le « i » de Charlie.

  • Petit manuel à l’usage du dégaineur de #JESUISCHARLIE compulsif et égaré

En France, la Liberté n’est pas, loin s’en faut, un concept absolu et non réglementé.

La laïcité, le droit du travail, la majorité sexuelle, l’interdiction de vendre ses organes, sont toutes des dispositions prises pour garantir quel nul ne soit, au titre du principe de Liberté, lésé ou exploité car, comme disait Lacordaire :

« entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime, et la loi qui affranchit »

L’Article 24 de la loi de 1881 sur la Liberté de la presse, a prévu cinq ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende pour ceux qui provoquent à commettre, entre autres, des agressions sexuelles par le biais de discours écrits ou de tout autre support.

Les Articles 32 et 33 de la loi de 1881 condamnent, de leur côté, l’injure envers une personne ou un groupe à raison du sexe, entre autres.

Pourquoi ? Parce que c’est toute la mission de notre République de réaliser l’équilibre entre les libertés, comme la liberté d’expression, la liberté de conscience, la liberté d’entreprendre, et les limites au delà desquelles ces libertés sont nocives voire liberticides, d’où l’élaboration de textes de loi qui condamnent l’incitation à la haine envers telles catégories, la laïcité, la durée légale du temps de travail journalier ou hebdomadaire, etc.

Nous sommes donc bien forcée de rappeler que non, les femmes ne sont pas une espèce non protégée en France, du moins au regard de la loi, dans un pays où une femme est violée toutes les sept minutes, ce qui fait du viol le crime le plus répandu et le plus banalisé sur notre territoire, comme sur beaucoup d’autres.

Nous avons consulté trois avocates et une magistrate avant d’envisager une action en justice contre le groupe « Viol ».
Toutes nous ont confirmé que la chanson « Viol » était concernée par ces lois.

Nous avons également reçu l’appui de la Secrétaire d’État aux droits des femmes, Mme Pascale Boistard, de deux maires d’arrondissements parisiens, François Vauglin et Jacques Boutault, de Mme Hélène Bidard, adjointe chargée des droits des femmes à la Mairie de Paris, et de Danielle Simonnet, élue Conseillère de Paris.

Enfin, il se trouve que certaines d’entre nous, en préparation de notre projet de festival « Artistique et Féministe », ont très sérieusement étudié la façon dont une œuvre construit et situe son discours, de quelles options stylistiques elle dispose pour marquer une distance entre la pensée de l’auteur et l’expression de l’œuvre. Alors nous vous confirmons que non, la chanson « Viol » ne marque, ni dans sa réalisation, ni dans le contenu de ses paroles, ni dans rien de ce qui la structure, une notion de distance.

À titre d’exemple, s’il nous venait demain la putride envie d’écrire toute une chanson dont les paroles seraient « Sale juif, je vais t’auschwitzer la gueule, je vais te gazer les poumons » etc. au nom du trash, d’un prétendu anticonformisme ou de la liberté d’expression absolue, nous tomberions sous le coup de la loi, et c’est encore heureux !

Symbole Réplublique Française

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s