Loi Macron : On n’a pas dit notre dernier mot !

Le mouvement féministe dénonce fermement la loi Macron

et n’a pas dit son dernier mot !

Les efFRONTé-e-s, comme le Collectif National des Droits des Femmes, Osez Le Féminisme, Femmes Égalité, la Marche Mondiale des Femmes et la Cadac, ont dénoncé en chœur la loi « pour la croissance et l’activité » de M. Macron, qui s’offre aujourd’hui le luxe d’être anti-démocratique en plus d’être anti-sociale et dangereuse pour les femmes.

80% des salarié-e-s de la grande distribution et du commerce sont des femmes, caissières, vendeuses, femmes de ménage, parmi lesquelles des mères qui galèrent à assurer la garde des enfants en semaine, et qui devront à présent le faire le week-end. D’où le succès de notre action unitaire, place d’Italie, pour faire signer la pétition des féministes contre la loi Macron.

Notre unanimité est telle que lors de la manifestation du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, l’opposition des féministes à cette loi devint l’un des cinq grands thèmes mis en avant par plus de 90 organisations associatives, syndicales et politiques.

La journée du 8 mars a d’ailleurs débutée par une action dans un magasin qui ouvre illégalement le dimanche, rue Beaurepaire, près de la place de la République.

Nous nous sommes, de notre côté, exprimées à plusieurs reprises contre cette loi dans les médias, dont voici une rapide revue de presse :

Rien n’est joué !

La loi Macron a beau être applaudie par le MEDEF et par un grand nombre de député-e-s du centre et de la droite, elle a soulevé un vent de contestation auprès d’un très grand nombre de partis de gauche, allant de EELV à la gauche du PS en passant par le Front de Gauche et le NPA, mais aussi par un très grand nombre d’organisations défendant le droit au logement, le droit du travail, les libertés syndicales et associatives, l’écologie et évidemment les droits des femmes. Raison pour laquelle le Premier Ministre a dû user du 49-3 pour la faire passer de force à l’Assemblée Nationale.

Pourtant, nous ne faisons que rappeler François Hollande à sa promesse de campagne: « Le combat de 2012, c’est de préserver le principe du repos dominical, c’est-à-dire de permettre aux travailleurs de consacrer un jour de leur semaine à leur famille, au sport, à la culture, à la liberté. Et j’y veillerai ! »

Les efFRONTé-e-s s’associent donc au Meeting qui aura lieu :

Mardi 7 avril, 19h, au Gymnase Japy

Ici en PDF

meeting Macron-flyer

Une réflexion sur “Loi Macron : On n’a pas dit notre dernier mot !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s