CP: Loi Macron : Anti-sociale, et maintenant anti-démocratique !

414

Communiqué de presse des efFRONTé-e-s

Loi Macron :
Anti-sociale, et maintenant anti-démocratique !

La loi « pour la croissance et l’activité » de M. Macron, applaudie par le MEDEF et par un grand nombre de député-e-s du centre et de la droite, passera donc dans les plus belles règles anti-démocratiques de notre République : le 49-3.

En tant que féministes, les efFRONTé-e-s se sont fortement positionnées contre ce projet de loi, et pour cause. 80% des salarié-e-s de la grande distribution et du commerce sont des femmes, caissières, vendeuses, corvéables à souhait, parmi lesquelles des mères célibataires qui galèrent à assurer la garde des enfants.

À l’argument du volontariat libre et non faussé, nous répondons que dans un contexte de chômage massif, les salarié-e-s ne peuvent plus rien refuser pour arrondir misérablement leurs fins de mois, que ce soient les contrats précaires, le travail le dimanche, le temps partiel imposé, les billets au black, pour n’importe quel salaire indécent.

Quelle différence reste-t-il entre les propositions de ce gouvernement, et le slogan de Sarkozy « travailler plus pour gagner plus » ? Qu’attends ce gouvernement pour mettre en œuvre une réponse « socialiste » à la précarité : la hausse du SMIC, la promotion des CDI dignement rémunérés, et la lutte contre les contrats précaires ?

Aujourd’hui, l’enjeu de notre lutte investit à la fois le champ de la justice sociale et des valeurs démocratiques : Le pouvoir législatif doit impérativement être confié au Parlement, et le pouvoir exécutif au gouvernement !

À quoi cela sert-il d’élire des député-e-s dont les avis sont ignorés ? À quoi cela sert-il d’élire un Président qui s’est exclamé en plein meeting de campagne : « Le combat de 2012, c’est de préserver le principe du repos dominical, c’est-à-dire de permettre aux travailleurs de consacrer un jour de leur semaine à leur famille, au sport, à la culture, à la liberté. Et j’y veillerai ! »

Nous appelons nos député-e-s à examiner au plus vite la possibilité de déposer une motion de censure.

Nous maintenons que le jour de repos hebdomadaire doit être commun à toute la société, permettant aux proches de se retrouver et de se consacrer à des loisirs ensemble, dans l’esprit de la loi de 1906 qui se souciait de protéger les travailleuses et les travailleurs.

De très nombreuses associations féministes dénoncent aujourd’hui la loi Macron, comme Osez Le Féminisme, Femmes Égalité, la Marche Mondiale des Femmes, le Collectif National des Droits des Femmes et nous-mêmes.

Notre mouvement rassemble un arc si large de forces politiques, allant du NPA et du Front de Gauche à la gauche du PS et d’EELV, qu’il ne restait plus au gouvernement que le centre, la droite et le 49-3 pour nous imposer sa loi !

Les efFRONTé-e-s continueront à dénoncer la fragmentation des horaires de travail, le temps partiel imposé et les contrats précaires, en ce qu’ils sont très majoritairement l’apanage des femmes.

Contact : Fatima-Ezzahra Benomar – 06 75 86 61 31

les-effrontees

Une réflexion sur “CP: Loi Macron : Anti-sociale, et maintenant anti-démocratique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s