CP : Sénat – Haute Assemblée du Machisme

Communiqué de presse des efFRONTé-e-s – 29/09/2014

Sénat : Haute Assemblée du Machisme

Les efFRONTé-e-s relèvent, sans grande surprise, les résultats des élections sénatoriales comprenant 23,5% de femmes dans la nouvelle Chambre, 69 ans après le droit de participation des femmes au Sénat. En 2011, elles étaient 22,1 %. C’est lent…

Rien d’étonnant quand on connait le mode de désignation des sénatoriales, anti-démocratique et incapable d’instaurer la parité. En effet, si chaque liste doit être composée alternativement d’un-e candidat-e de chaque sexe, la grande majorité des listes ont un homme à leurs têtes. Plus généralement, vous comme nous n’avons pas eu voix au chapitre, les sénatrices et sénateurs étant désigné-e-s par le collège des « grands électeurs ». Un mode de scrutin indirect encore moins exempt que les autres de magouillages entre notables.

Cette chambre est historiquement connue pour incarner le conservatisme le plus indécrottable :

  • De 1919 à 1936, plusieurs lois favorables au droit de vote des femmes ont été adoptées par les députés, et par cinq fois le Sénat s’y est opposé.
  • En juillet 1936, les députés français ont voté à l’unanimité en faveur du droit de vote des femmes, un texte que le Sénat n’inscrira jamais à son ordre du jour.
  • Le Sénat a essayé de toutes ses forces de dénaturer le Pacs, en 1999.
  • Aujourd’hui, la loi contre le système prostitutionnel n’est toujours pas inscrite à son ordre du jour, alors qu’elle a été validée par l’Assemblée Nationale.

Bref, le Sénat est bien souvent le triangle des Bermudes des projets de lois progressistes.

Évidemment, nous accusons péniblement le coup de l’entrée au Sénat de deux élus du Front National, adversaires des droits des femmes, David Rachline et un certain Stéphane Ravier qui avait défrayé la chronique chez Thierry Ardisson en déclarant ironiquement : « Le viol, finalement, c’est un rapport amoureux qu’une partie des deux souhaite. La deuxième pourrait faire un effort ».

La sous-représentation des femmes érafle d’autant plus sa légitimité à représenter et décider des droits des femmes. Chacune des efFRONTé-e-s peut dire que ce qui sera votée au Sénat sera #not_in_my_name.

Contact : Fatima Benomar – 06 75 86 61 31

NIWN1 NIWN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s