Les droits des femmes passent par la VRAIE gauche !

Communiqué de presse des efFRONTé-e-s – 02/04/2014

Les droits des femmes passent par la VRAIE gauche !

Les efFRONTé-e-s sont extrêmement préoccupées par l’orientation économique fixée,  lundi soir, par le président François Hollande, qui ne laisse augurer rien de bon pour l’égalité femmes-hommes.

En tant que féministes, seules les conditions matérielles octroyées à l’avènement d’une société d’égalité entre les femmes et les hommes nous importent. Ces derniers mois, nous avons manifesté contre la réforme des retraites qui aggrave l’amaigrissement de leurs pensions, et contre le pacte de responsabilité qui sera directement financé par une réduction du périmètre de l’État. Les femmes sont les premières victimes des politiques d’austérité, de la crise et de ses conséquences. En Grèce, au Portugal ou en Espagne, les crises économiques ont non seulement entrainé la précarisation des femmes, mais aussi des offensives réactionnaires contre le droit à l’avortement et pour les cantonner de nouveau au foyer.

Aujourd’hui, les femmes sont massivement concernées par le chômage, l’explosion du temps partiel et les contrats précaires, auxquels la loi égalité Femmes-hommes n’a pas osé s’attaquer. La baisse des cotisations patronales, salariales et des impôts laissent augurer un affaiblissement des systèmes de solidarité (sécurité social, chômage, allocations, services publics), sur lesquels elles peuvent s’appuyer. Nous sommes également très inquiètes face au renforcement des mouvement réactionnaires, racistes envers les immigréEs et sexistes, qu’ont encouragé les politiques menées par l’ancien Ministre de l’intérieur Manuel Valls, et par les renoncements du gouvernement sur la loi famille et sur la PMA. Peut-être cela explique-t-il également la banalisation du vote FN.

Les efFRONTé-e-s approuvent le maintien du Ministère des droits des femmes, mais ne se satisferont jamais d’un ministère d’affichage. Il n’y a pas de politiques féministes qui puissent être menées sans marge de manœuvre budgétaire, pour financer les crèches, les logements dédiés aux victimes de violences, la prévention et le maintien des services publics dont elles sont les premières salariées et usagères.

Les efFRONTé-e-s continuerons à plaider pour une politique progressiste et courageuse, pour laquelle un président de Gauche a été élu. Souvenons-nous qu’il avait eu alors le soutien d’une campagne appelée : « Les droits des femmes passent par la gauche« 

Contact : Fatima-Ezzahra Benomar – 06 75 86 61 31

-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s