Toutes et tous dans la rue ce samedi !

8 mars: journée internationale des droits de femmes

Cette année, la manifestation revêt une importance particulière.

La France a connu depuis 2013, des mobilisations moyenâgeuses contre le mariage pour tou-te-s et contre l’apprentissage de l’égalité à l’école, avec un défilé de cote de mailles et de chapeaux pointus hurlant à corps et à cri contre l’avancée de l’égalité dans notre pays.

Nous avons pu constater l’ampleur du mouvement réactionnaire en France, avec Jean-Marie Le Pen qui ordonne aux femmes d’assumer « leur rôle reproducteur », Eric Zemmour qui fustige la « féminisation » de la société, et Poutine qui menace la France de ne plus envoyer d’orphelins russes en France si le mariage pour tou-te-s était adopté, sous prétexte que l’homosexualité serait en partie responsable de la décadence de l’Occident.

Nous, femmes et hommes, féministes et pro-féministes, sommes en première ligne de la bataille pour l’égalité.

Cette journée est idéale pour affirmer que nous battrons le pavé à chaque renoncement de notre gouvernement (par exemple pour l’ouverture de la PMA aux couples de femmes) et à chaque recul entériné par des gouvernements voisins ou lointains !

La lutte féministe n’a de sens que dans l’internationalisme et l’universalisme :

Lorsqu’elle progresse dans un pays, elle donne de l’espoir à toutes nos sœurs étrangères ; lorsqu’elle recule, c’est une menace pour nos droits partout, en France et dans le monde.

C’est pourquoi nous sommes solidaires de nos sœurs uruguayennes qui ont obtenu des avancées pour le droit à l’avortement, et solidaires de nos sœurs espagnoles qui sont victimes du recul de ce droit.

Pas de droits des femmes avec l’austérité !

En Europe comme en France, les politiques d’austérité sont une atteinte directe et sans détour aux droits des femmes !

Les centres IVG ferment chaque année; les retraites des femmes et des hommes diminuent et l’écart se creuse davantage en défaveur des femmes; les centres d’accueil de la petite enfance peinent à voir le jour; et peu de moyens sont investis dans une politique sérieuse en faveur de l’abolition de la prostitution et de la lutte contre le proxénétisme !

Bref, nous avons plus de milles raisons pour défiler dans la rue, porter haut notre voix afin de jouer notre rôle d’opposition à toute forme de politique rétrograde.

RDV ce samedi 8 mars

à 13h30 à Bastille, devant les marches de l’Opéra

Le tract :

tract du 8 mars

2 réflexions sur “Toutes et tous dans la rue ce samedi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s