L’efFRONTée Séverine présente son ouvrage féministe :

« MÉMOIRES D’UNE POUPÉE ALLEMANDE »

mémoirePièce philosophique en deux actes et dix tableaux
Autrice : Séverine HETTINGER
Collection : Créations au féminin
PIÈCE DE THÉÂTRE – QUESTIONS DE GENRE

Vous trouverez le prologue ici en PDF

Ludique et engagée, avec parfois des accents intimes et troublants, la pièce Mémoires d’une poupée allemande s’ouvre sur un dialogue entre la poupée Barbie et un journaliste à la mode. Peu à peu la conversation se transforme en discours sur la construction de la féminité et du genre, et à travers le jeu de la poupée une jeune femme finit par émerger, pour qui la poupée Barbie devient médiatrice de la parole et agent de libération. Mémoires d’une poupée allemande est avant tout un texte où se réinventent des significations liées à un univers dit féminin: la poupée-mannequin revisitée renoue avec une enfance à la fois paradis et enfer ; certains passages, échos des contes de fées, évoquent une relation subtile au corps, au sexe, à la famille et, à la suite de la poupée, la jeune femme délivre un discours féministe saturé de désirs, d’aspirations et d’angoisses où chacune (et chacun) reconnaîtra sa part d’ombre et de lumière. Le féminin ici n’est décidément pas naturel mais construit : raconté, revendiqué ou proscrit, subi ou imaginé, il est une somme d’expériences tantôt comiques tantôt pathétiques, à la fois vécues et fantasmées, liées au fait d’appartenir à la catégorie femme, de s’en démarquer ou d’en rêver. Liberté nous est laissée de cultiver ou d’abominer la féminité reçue, adoptée, imposée, découverte, et d’en évaluer les caprices et les tourments.

…………………………………………………….

Séverine Hettinger se passionne depuis seize ans pour les questions de féminismes qu’elle aborde d’un point de vue militant, artistique, à travers le dessin, la vidéo, mais aussi par l’écriture. Si les diplômes sont importants au regard social, elle avoue être diplômée d’école d’art et d’un master en arts et médias numériques, mais ses principales recherches sont autres, outsider
comme elle aime les nommer, et restent motivées par l’exploration de la différence, des voix mineures et du féminin relégué.
Séverine Hettinger en salopette bleue à la gauche de l'image.

Séverine Hettinger en salopette bleue à la gauche de l’image.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s