Procréation Médicalement Assistée… Pour Mamans Amoureuses

C’est quoi, la PMA ?

La PMA, c’est la « Procréation Médicalement Assistée » ! C’est ce qui permet d’intervenir de façon médicale pour réaliser une procréation et aider les couples infertiles à avoir un enfant. La technique la plus connue est la fameuse fécondation In vitro, mais il y a aussi plein d’autres formes d’insémination artificielle.

La PMA ne date pas d’hier: en France, les premières inséminations artificielle, dans le cadre de couples mariés, ont été réalisées au début du XIXème siècle ! En 1988, les pouvoirs publics créent des centres agréés ainsi que la Commission nationale de médecine et de biologie de la reproduction. En 1994, les premières lois de bioéthiques sont votées en France, définissant les PMA comme des « pratiques cliniques permettant la conception in vitro, le transfert d’embryons et l’insémination artificielle ainsi que toute technique d’effet équivalent permettant la procréation en dehors du processus naturel. » Ne sont concernés pour l’instant par ce droit que les couples hétérosexuels, vivants, en âge de procréer, mariés ou pouvant justifier de deux ans de vie commune.

Chaque année, en France, près de 50 000 enfants naissent grâce à la PMA ! En 2007, 2,5% des enfants nés en France sont nés via cette technique.

Mais alors, le droit à la PMA existe déjà ?!

Eh oui, il existe… mais seulement pour les couples hétérosexuels !

Cela fait pourtant quelques années que les personnalités politiques progressistes réclament de réaliser l’égalité des droits entre tous les couples, en ouvrant la PMA aux couples de femmes. Lors de l’élection présidentielle de 2007, les programmes des Verts, du PCF, de la LCR et de la Confédération paysanne (pas celui du PS ^^) réclamaient déjà d’ouvrir la PMA aux couples lesbiens, attendu que ces candidatEs défendaient également le mariage et l’adoption pour tous les couples.

Or si on considère que la République française reconnait l’égalité des droits entre tous les couples, il n’y a absolument aucune raison d’empêcher une future maman d’avoir recours à la PMA sous prétexte qu’elle vit avec une femme, puisqu’elle est exactement dans le même cas qu’une femme vivant avec un homme infertile : le couple ne peut avoir d’enfants via leurs rapports sexuels.

Pour le coup, en 2012, le PS nous l’a promis ! Le candidat François Hollande s’est engagé, s’il gagnait, à réaliser l’égalité des droits entre tous les couples, ce qui inclue d’ouvrir le droit au mariage, à l’adoption et à la filiation aux couples homosexuels, et à la PMA aux couples de femmes ! YOUPI TRA-LA-LÈRE !!!

Euh… sauf que les promesses n’engagent que celles et ceux qui y croient ?

NON, NON, NON, nous n’en démordons pas ! Le candidat l’a promis, le gouvernement tiendra sa promesse… de grès ou de force😉 Enfin, grâce au rapport de force qu’on va instaurer le dimanche 16 décembre à 14h, en manifestant de la Place de la bastille à Opéra à Paris !

Pour l’instant, il résiste ! Le projet de loi ouvre le droit au mariage et à l’adoption à tous les couples, mais traine des pieds pour y inclure la PMA et la filiation. Pourtant, ce serait une très grave discrimination si une femme en couple n’avait pas droit à cette même PMA auxquels ont droit les couples hétérosexuels, juste parce qu’elle vit avec une femme !

Rassurez-moi, ça n’a rien à voir avec la GPA ?

Eh non ! C’est bien pour ça qu’on précise, à chaque fois, que c’est un droit qu’il faut ouvrir aux couples de femmes. La GPA et la PMA n’ont rien à voir !

La GPA, c’est la Gestation Par Autrui. Ce n’est pas une affaire qui concerne un couple PLUS un donneur masculin anonyme qui se contente de faire don de son sperme. La GPA, si elle était autorisée, inclurait dans le processus trois personnes : un couple qui veut un enfant sans devoir passer par la grossesse, donc le plus souvent des couples d’hommes, et une femme qui n’a rien à gagner dans l’affaire, mais qui devra assumer plusieurs mois de grossesse, éprouvants le plus souvent, un accouchement et ensuite l’abandon de l’enfant qu’elle a porté pendant tous ces longs mois. Tout ceci qui les engage, voire les expose, beaucoup plus que le simple fait de donner un échantillon de sperme !

Cette histoire de Mères porteuses peut vite devenir un marché de ventres des femmes, entrainant une marchandisation de leurs corps. En fait, ça existe déjà dans certains pays, et ça concerne évidemment des femmes très pauvres, poussées par l’extrême précarité à proposer à des couples intéressés de porter un enfant pour eux en échange de rémunération. En France, le fait d’interdire la GPA n’est pas une discrimination pour les couples homosexuels puisqu’elle est interdite pour tout le monde, alors que le droit à la PMA existe mais exclue les couples homosexuels.

Par ailleurs, on dit depuis tout-à-l’heure qu’il faudrait ouvrir ce droit aux couples de femmes, revendication largement portée par le mouvement LGBT, féministe et citoyen dans le cadre de la manifestation du 16 décembre afin de s’appuyer sur la promesse de François Hollande… mais pourquoi ne pourrait-on pas l’ouvrir à toutes les femmes ? Après tout, les célibataires ont bien le droit d’adopter un enfant même si la personne n’est pas en couple !

Une réflexion sur “Procréation Médicalement Assistée… Pour Mamans Amoureuses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s